Newsletter

Podaj swój adres e-mail, jeżeli chcesz otrzymywać informacje o nowościach i promocjach.

Cenniki do pobrania

Statystyki

Produktów:
2839
Kategorii:
578
Nowości:
0
Promocje:
0

BUXTEHUDE - Sonates / REINCKEN - Hortus Musicus / La Rêveuse, Benjamin Perrot direction

LA REVEUSE / Benjamin Perrot, muzyka dawna
60
PLN
BUXTEHUDE - Sonates / REINCKEN - Hortus Musicus / La Rêveuse, Benjamin Perrot direction
Cena: 60,00 zł
Cena netto: 60,00 zł
szt.
Dietrich Buxtehude (1637 – 1707)
Sonata in G BuxWV 271/Sonata in C BuxWV 266/Sonata in F BuxWV 269
Ciacona c-moll BuxWV 159 (Arrangement pour 2 orgues)

Johann Adam Reinken (1623 – 1722)
Hortus Musicus I a-moll

La Rêveuse Stéphan Dudermel violon Simon Heyerick violon Florence Bolton viole de gambe Angélique Mauillon harpe triple Bertrand Cuiller clavecin Emmanuel Mandrin orgue Benjamin Perrot théorbe & direction
 

Reinken à Hamburg et Buxtehude à Lübeck ont dominé pendant une quarantaine d’années la vie musicale en Allemagne du nord. La réputation de ces deux organistes était telle que le jeune Bach n’hésita pas à traverser l’Allemagne à pied pour rencontrer ces deux maîtres qu’il admirait fort.
 
De Reinken, outre des pièces pour l’orgue et le clavecin, il ne nous reste que le Hortus Musicus, un recueil de six sonates, pour deux violons, viole de gambe et basse continue,        « convenable pour l’église aussi bien que pour la musique de chambre à la maison », comme l’indique la préface. Bach en transcrivit lui même quelques mouvements pour le clavier. Les sonates de Buxtehude pour le même effectif ne furent jamais éditées et sont moins connues que les sonates en trio. D’une très belle facture, ces pièces instrumentales aux formes originales sont, comme le Hortus Musicus, de véritables joyaux de cet art des contrastes et des surprises qu’est le stylus phantasticus, défini par Mattheson comme un art de la fantaisie et de la liberté, de la rhétorique et de la vocalité.
 
Avec beaucoup d’éloquence, de poésie, et de personnalité, La Rêveuse rend hommage à ces
oeuvres magistrales.



« Ce disque montre avant tout combien Buxtehude et Reinken dominèrent ce style [Le Stylus Phantasticus]. Il en va de même pour la Rêveuse. Loin de multiplier foucades et fausse liberté, cet ensemble a trouvé le profond équilibre musical et le raffinement rhétorique que recèlent ces musiques indispensables. »
Franck Langlois, Le Monde de la Musique, mars 2009
 
« La Rêveuse s'est pleinement appropriée ce langage si particulier, en en rendant à la fois la liberté et l’austérité, l’irrégularité et la rigueur. On perçoit pleinement le contrepoint sans jamais une once d'aridité, tandis que l'orchestre se laisse emporter par l’expressivité sans perdre de vue la profondeur intellectuelle des pièces. Pour cela, la Rêveuse déploie son art du son, point fort de l'enregistrement. Dès les premières secondes, on est frappé par ces sonorités riches et opulentes, bien éloignées de la sécheresse qu’on nous sert trop souvent dans ce répertoire. »
« C’est au final un sentiment de plénitude accomplie qui émane de ce disque enchanteur, tant et si bien qu'on attend avec impatience que toutes ces qualités soient désormais mises au service de la musique française du Grand Siècle à laquelle l’ensemble a emprunté son nom et qu'elle défend déjà si bien en concert. »
Loïc Chahine, musebaroque.fr , mars 2009  
 
«  Les violons sont brillants mais sans aigreur, ils virevoltent élégamment et certaines phrases sont porteuse de belles émotions. La viole de Florence Bolton a cette douceur si caractéristique et est porteuse de mélancolie aimable. La direction de Benjamin Perrot est souple et dansante et il sait rendre la basse continue riche et variée. La Ciacona en do mineur adaptée pour deux orgues offre un contraste bien venu et rappelle que l’instrument roi est le premier pour Buxtehude. Le texte de présentation de Gilles Cantagrel est, comme, à son habitude, précis et enthousiaste. Quand les recherches musicologiques et musicales sont de cette qualité là le résultat est enthousiasmant. La prise de son est d’une grand précision et tout cela sonne comme si nous étions dans un beau salon de musique. Nous rentrons dans le tableau ou la musique en sort librement, c’est au choix...  »
 Hubert Stoecklin, Resmusica, mars 2009
 
« L'entente et la complicité des musiciens de La Rêveuse font toute la saveur du présent album: un oeuvre en sensibilité collective et dialoguée qui penche souvent dans l'enchantement. C'est pour nous, l'un des ensembles français les plus captivants de l'heure, avec les Witches d'une égale exigence: défricheurs dans les répertoires abordés, magiciens diseurs, entre rhétorique et souplesse du geste. Superbe réalisation. »
Benjamin Ballifh, Classiquenews.com, février 2009


DDD/65'

Produkty powiązane

Dieterich Buxtehude - Kantaten / Ricercar Consort / 2 CD Dieterich Buxtehude - Kantaten / Ricercar Consort / 2 CD
Herr ich lasse dich nicht - Dialogus inter Christum et fi delem animam - Nichts soll uns scheiden von der Liebe Gottes - Ich halte es dafür - Ich suchte des Nachts - O clemens, o mitis, o caelestis Pater - An Filus non est Dei - Mein Herz ist bereit ...
Cena: 100,00 zł

PURCELL - “Cease, anxious World” Songs & Chamber Music / La Rêveuse, Benjamin Perrot direction PURCELL - “Cease, anxious World” Songs & Chamber Music / La Rêveuse, Benjamin Perrot direction
Henry PURCELL (1659–1695) “Cease, anxious World” Songs & Chamber Music La Rêveuse Julie Hassler, soprano Florence Bolton, dessus & basse de viole Stéphan Dudermel, violon Bertrand Cuiller, clavecin & orgue Angélique Mauillon, harpe triple Benjamin Pe...
Cena: 68,00 zł

Opinie o produkcie (0)

* - Pole wymagane

Koszyk

produktów: 0

wartość: 0,00 zł

przejdź do koszyka »

Sklep jest w trybie podglądu

Camera di Foto w nowym miejscu, w Galerii Bellotto
- muzyka dawna przez 7 dni w tygodniu
Krakowskie Przedmieście 79, okrągły tydzień w godz. 11-19
00-079 Warszawa, tel. 22 828 40 28
galeria@cameradifoto.eu

 

Click Shop | Hosting home.pl